les tricolores
les tricolores
Comment devenir esthéticienne : les règles à savoir

Création d'entreprise

Comment devenir esthéticienne:
les règles à savoir


    Dans la société moderne soumise au stress, homme et femme mettent de plus en plus en avant le bien-être. Le bien-être est une notion qui se conjugue avec la beauté, il est important de se sentir beau et belle. Une étude estime que se faire belle et avoir une apparence bien soignée optimisent l’estime de soi. Les cheveux, le visage ainsi que les ongles bien soignés passent par l’intervention d’un professionnel du soin et de la beauté. Ainsi, l’intervention d’une esthéticienne devient incontournable pour valoriser l’image de soi. Selon les chiffres, le marché du soin et de la beauté est en pleine expansion. Toutefois, se lancer dans ce secteur et exercer le métier ne s’improvise pas. Il existe une liste de règles à respecter pour devenir esthéticienne. Quelles sont ces règles à savoir ?

     

    Devenir esthéticienne : les règles relatives au métier

     

    • Quelles sont les formations exigées pour devenir esthéticienne ?

    Le secteur de l’esthétique est un secteur vaste et diversifié. Ce secteur englobe plusieurs activités, en l’occurrence : l’épilation, le soin de visage, l’onglerie, la manucure et pédicure, le maquillage et le soin de visage, le spa. Toutes ces activités requièrent l’utilisation de matériels d’une haute sophistiquée et un apprentissage. Certains soins ne nécessitent pas une formation professionnelle notamment ceux à but non-esthétiques.

    Ainsi, pour devenir esthéticienne, il faut suivre une formation diplômante dans une école d’esthétique :

    - CAP esthétique-cosmétique-parfumerie ;

    - Brevet professionnel esthétique-cosmétique-parfumerie ;

    - Bac professionnel esthétique-cosmétique-parfumerie ;

    - BTS esthétique-cosmétique-parfumerie.

    Dans ce secteur, une formation en alternance par le biais d’un contrat de professionnalisation est possible.

     

    • Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer la profession ?

    La formation professionnelle n’est pas suffisante pour exercer la profession d’esthéticienne efficacement. Les qualités suivantes sont nécessaires :

    - Aptitude physique : le métier en soi exige une bonne condition physique. En effet, la plupart du temps, l’esthéticien exerce son métier en station debout. En outre, étant l’ambassadeur de la beauté, il serait judicieux que ce professionnel du soin et de la beauté ait une présentation physique impeccable ;

    -  Créativité, habilité et sens de l’esthétique : ces qualités sont nécessaires non seulement pour la manipulation des matériels, mais également pour mettre en valeur la beauté de chaque cliente. Le sens de l’esthétique rime avec la rigueur et la perfection ;

    - Une aisance relationnelle inégalée : l’esthéticienne est en constante interaction avec du public, il est judicieux d’être sociable, souriante et à l’écoute.

     

     

    • Quelles sont les obligations et autres règlementations liées au métier ?

    L’esthéticienne peut exercer sa profession soit en local par l’ouverture d’un institut de beauté, soit à domicile.

    Ce professionnel du soin et de la beauté est soumis aux obligations suivantes s’il exerce son activité dans un institut :

    - Normes de sécurité et d’accessibilité : ce sont les normes relatives aux établissements recevant du public (ERP), telles que la sécurité incendie, extincteurs, boîte à pharmacie et l’accessibilité des locaux aux personnes handicapées. La sécurité est essentielle pour fidéliser la clientèle ;

    - Normes d’hygiène : ce sont en effet les normes prévues dans le règlement sanitaire du département. Entre autres, ces normes sont relatives au nettoyage des locaux et des matériels utilisés afin d’éviter toute transmission de maladie ;

    - Respect des règlementations relatives à chaque branche d’activités. Ces règlementations concernent par exemple : interdiction de toutes activités médicales, utilisation des méthodes permises pour une épilation ;

    - Affichage du tarif des prestations aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’établissement.

    Pour l’esthéticienne à domicile, il doit obligatoirement être titulaire d’une carte d’artisan ambulant, notamment si le domicile du client se trouve à l’extérieur de la commune du ressort de son siège social.

    Enfin, à domicile ou en local, l’esthéticienne doit obligatoirement se souscrire à une assurance. L’esthéticienne doit impérativement souscrire aux assurances suivantes :

    - Assurance de responsabilité civile professionnelle qui couvrira tous les préjudices liés à l’activité ;

    - Mutuelle entreprise ;

    - Prévoyance d’entreprise.

     

    Les règles à suivre pour devenir esthéticienne à son compte

     

    Pour gagner plus d’argent, il est opportun d’opter pour l’exercice du métier d’esthéticienne en entrepreneur. Pour ce faire, il convient de suivre les démarches suivantes :

     

    • Définir et élaborer le concept

    Comme il a été évoqué précédemment, le secteur de l’esthétique renferme plusieurs activités. Il est important de déterminer le choix du type de soins proposé. Ce choix doit être réfléchi et doit être précédé d’une étude de marché, l’identification des concurrents ainsi que la détermination du client cible.

    Selon les expériences, il est plus recommandé de diversifier les services proposés dans le salon d’esthétique.

     

    • Choisir son statut juridique

    La loi propose plusieurs choix. Le choix ne doit pas être fait au hasard. En effet, le statut juridique détermine le régime juridique, fiscal et social de l’entrepreneur. À cette fin, on peut devenir esthéticien à son compte :

    - En adoptant le statut d’auto-entrepreneur : pas de contrainte de gestion, obligations sociales allégées ;

    - En créant une entreprise individuelle c’est-à-dire une EIRL qui assure la protection du patrimoine personnel de l’entrepreneur ;

    - En créant une société, soit pluripersonnelle soit unipersonnelle. L’entrepreneur peut adopter l’un des statuts suivants : SARL ou son équivalent unipersonnel l’EURL, la SAS ou son équivalent unipersonnel SASU. Ces deux formes présentent des avantages : la responsabilité de l’entrepreneur est limitée aux apports, bénéfice d’une protection social, impôt sur le revenu/impôt sur les sociétés.

     

    • Élaborer les stratégies pour gagner en visibilité

    Pour assurer la visibilité de l’entreprise, quelle que soit la forme adoptée, il faut considérer plusieurs paramètres. Notamment, il faut choisir le bon emplacement et bien aménagé le local destiné à l’activité d’esthéticienne afin d’attirer de la clientèle. En outre, il faut une publicité sur tout type de supports de communication.

     

    • Réaliser les formalités en vue de l’immatriculation

    L’immatriculation est la procédure par laquelle l’entreprise obtient un extrait Kbis et existe légalement. Pour ce faire, il faut accomplir les étapes suivantes :

    - Rédiger les statuts ;

    - Avant la signature des statuts, il faut procéder au dépôt du capital social ;

    - Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;

    - Dépôt de la demande d’immatriculation au centre de formalités des entreprises compétent.

    domicilier mon entreprise

    Max Zylberman Max Zylberman

    Max avait pour projet de lancer une startup afin faciliter les démarches administratives
    d’une entreprise particulièrement la domiciliation de l’entreprise.

    Articles similaires