les tricolores
les tricolores

Créer une entreprise commerciale en France : nos conseils et astuces


    Le choix de la forme sociétaire présente divers intérêts, financiers, juridiques, fiscaux et sociaux. La loi de chaque pays prévoit des dispositions aménageant tous ces intérêts. Avec la souplesse de sa législation, la France est devenue la première destination entrepreneuriale dans la zone européenne. En effet, créer une entreprise commerciale en France présente divers avantages, mais également des inconvénients. Nous verrons également les astuces et conseils pour créer une entreprise commerciale en France.

     

    Créer une entreprise en France : les avantages et les inconvénients

    • Les avantages

    Fonder une société devient un grand dilemme quand les formalités à suivre sont lourdes et lentes. En France, toutefois, les formalités de création d’entreprises sont simplifiées. D’une part, les procédures administratives à respecter ne sont pas nombreuses. D’autre part, dans la zone européenne, la France est première en ce qui concerne la célérité des procédures.

     Créer une entreprise commerciale dans l’Hexagone n’est pas une tâche laborieuse. La Métropole s’efforce d’aider et de guider les entrepreneurs dans la constitution de sa société. Des mesures d’accompagnement sont mises en place, des opportunités de formations sont prévues pour ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Le pays des lumières présente actuellement plus d’un millier d’incubateurs d’entreprise. Ces incubateurs soutiennent au mieux les créateurs d’entreprise en apportant différents appuis tant financiers qu’en termes de conseil.

    Les dispositifs fiscaux et sociaux sont en faveur des entrepreneurs. Divers crédits d’impôt sont alloués aux entrepreneurs. La loi française prévoit également la possibilité de cumuler le statut d’entrepreneur et de salarié. L’environnement entrepreneurial du pays est encore favorable à la création d’entreprises

    • Les inconvénients

    Bien qu’il y ait des avantages, créer une entreprise en France présente néanmoins des inconvénients. Concernant les relations de travail, les employeurs sont plus lésés par rapport aux salariés. Ces derniers bénéficient d’une large protection sociale. Par contre, les employeurs n’en bénéficient aucune

    Souvent, les entrepreneurs se plaignent du coût de main-d’œuvre élevé. Les taux horaires sont très chers. Il faut tout de même souligner que la France n’est pas parmi les pays européens où les salaires sont élevés. 

     

    Créer une entreprise commerciale en France : les astuces et conseils

    Avant de se lancer aux formalités administratives, il est très important de faire un focus sur certains points.

    • Conseils à suivre avant les procédures administratives

    En amont, il est judicieux de faire une étude de faisabilité du projet, une étude de marché. Il convient alors de définir le projet, notamment les activités à exercer concrètement. Pour ce faire, il est nécessaire d’établir un business plan. Ce document permettrait de dégager la force, les faiblesses, les menaces et les opportunités du projet entrepreneurial. La rédaction du business plan doit être faite avec soin parce qu’elle reflète la pérennité et la crédibilité de l’activité projetée. Pour mener à bien la rédaction et éviter de commettre des erreurs, il est nécessaire de faire appel à un professionnel. 

    Il est important de se renseigner sur les différentes formes sociétaires. Selon le code commercial français, les sociétés commerciales ayant la personnalité morale sont : la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société à responsabilité limitée, la société anonyme, la société par actions simplifiée et la société en commandite par actions. Il est plus pratique de dresser un tableau comparatif pour pouvoir éclairer le choix. La forme sociétaire définira le régime juridique, fiscal, financier et social de l’entreprise et éventuellement des associés. 

    Bien choisir ses associés a une grande importance. Les acteurs dans l’entreprise sont destinés à collaborer ensemble tout au long de la vie de la société. 

    Enfin, la rédaction du statut est opportune avant les démarches administratives. C’est une étape cruciale qui nécessite de la rigueur. Le statut doit être établi par écrit, sous seing privé ou authentique (obligatoire en cas d’apport d’un immeuble). À défaut, la société ne pourra obtenir la personnalité morale. Certaines mentions sont obligatoires telles que les apports, forme sociale, objet, dénomination, siège social, capital, durée, modalités de fonctionnement. Ce statut doit être signé par toutes les parties prenantes. 

    • Formalités à suivre après signature du statut

    Pour acquérir la personnalité morale, et exister juridiquement, l’entreprise doit accomplir les formalités administratives adéquates. 

    L’entrepreneur doit procéder à l’enregistrement du statut dans un délai d’un mois après sa signature. La publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonce légale du siège social doit être faite. Cet avis doit résumer les principales énonciations du statut. Il convient ensuite de faire le dépôt de tous les documents nécessaire auprès du greffe du tribunal de commerce du ressort du siège social. Par l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés, l’entreprise est dotée de la personnalité juridique. 

    Le non-respect de toutes ces mesures de publicité est sanctionné. L’irrégularité de constitution peut conduire à la nullité de la société. 

    domicilier mon entreprise

    Max Zylberman

    Max Zylberman

    Max avait pour projet de lancer une startup afin faciliter les démarches administratives
    d’une entreprise particulièrement la domiciliation de l’entreprise.

    Articles similaires