Chers clients, sachez que nous restons ouverts et opérationnels pendant ce nouveau confinement pour réceptionner votre courrier, le numériser et le réexpédier.
les tricolores
les tricolores

Créer une entreprise de menuiserie. Ce qu'il faut savoir

Créer une entreprise de menuiserie. Ce qu'il faut savoir

    La menuiserie, art et métier, est l'ensemble des techniques mises en oeuvre pour construire des ouvrages de taille relativement petite par la mise en forme et l'assemblage de menues pièces de bois. Par extension, on parle de menuiseries pour désigner les ouvrages dont la conception répond à cette définition : ils doivent être en bois massif et assemblé selon les techniques traditionnelles.

    La menuiserie renferme cinq grandes parties qui sont :

    - la menuiserie dite de bâtisse (menuiserie dormante et menuiserie mobile)

    - la menuiserie en meubles

    - la menuiserie du bâtonnier.

    - la menuiserie des jardins - la menuiserie théorique
    Celle-ci devant maîtriser de nombreuses compétences, l’État oblige tout entrepreneur désireux de créer une entreprise de menuiserie à être titulaire au minimum d’un CAP ou d’un BEP menuiserie. Par ailleurs créer une entreprise de menuiserie mérite la connaissance des modalités, des formalités dudit création.


    I-Faire une étude de marché :


    Une fois que l’entrepreneur dispose d’une idée d’activité pour démarrer une entreprise, il devra s’assurer que le marché sur lequel il souhaite se lancer réponde à ses attentes. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une étude de marché. Cette étape peut être réalisée entièrement par l’entrepreneur lui-même mais il est également possible de se faire assister, en tout ou partie, par un professionnel spécialisé en la matière. Une étude de marché bien menée doit permettre d’identifier parfaitement les besoins des clients appartenant à la zone de chalandise visée, de se renseigner sur les principaux acteurs du marché recherché et d’analyser les perspectives d’avenir du secteur recherché. Pour la création de votre entreprise de menuiserie, il est bon d’effectuer une étude de marché. Celle-ci permet notamment d’évaluer le potentiel du marché dans la zone de concernée, d’en savoir plus sur la concurrence, d’identifier vos atouts et de préparer votre offre commerciale.


    II-Faire un plan d’affaires


    Le plan d'affaires où plan de développement est l’acte formalisé par écrit des projections d'évolution de l’entreprise. Il est un document qui sert de feuille de route qui assure la réalisation des orientations de ce plan d’affaires. Un plan d’affaires est souvent nécessaire afin d’obtenir un prêt bancaire ou tout autre type de financement. La rédaction d'un business plan est également vivement conseillée au démarrage d'une entreprise. La constitution d’un business plan est également une étape incontournable. En effet, votre plan de développement permet de démontrer en quoi votre projet est voué au succès et comment votre chiffre d’affaires devrait évoluer.

    III-Penser au financement
     

    En fonction de ses caractéristiques, de son ambition et de votre situation personnelle, le financement de votre projet résultera de la combinaison de plusieurs sources de financement :

     

    • Les fonds propres

    D'une manière générale, on identifie par "fonds propres" les capitaux dont dispose l'entreprise. Ils sont :
    - soit apportés par l'entrepreneur et ses associés
    - soit par l'activité économique. .
    Bref, pour solliciter un emprunt bancaire, les fonds propres doivent représenter environ 30% des besoins financiers, sauf cas particuliers.

     

    • Levée de fonds

     

    Si vos capitaux propres sont insuffisants pour démarrer votre projet d'entreprise, ou plus tard pour la relancer ou la développer, vous avez la possibilité de les renforcer en faisant appel à des investisseurs extérieurs privés ou publics qui prendront une participation au capital de votre société. En création d'entreprise, l'entrée d'investisseurs au capital permet d'alimenter les fonds propres, de gonfler le capital et ainsi de prétendre à des prêts plus importants.

     

    • Les emprunts

     

    En fonction des caractéristiques de votre projet et de son ambition, vous pourrez vous adresser aux réseaux bancaires ou aux organismes de microcrédit. Sachez que dans la majorité des cas, les banques financent ce qui est "durable" .Vous pourrez également solliciter un prêt d'argent auprès de particulier.


    IV - Se soumettre à la règlementation en vigueur du secteur
     

    Pour démarrer une activité de menuiserie, la règlementation fixe l’obligation de :
    s’immatriculer au répertoire des métiers.
    • de présenter un diplôme professionnel
    • de présenter la preuve d’une expérience de terrain d’au moins trois ans.
    • d’être titulaire d’un CAP, d’un BEP ou d’un autre diplôme reconnu comme équivalent et homologué par le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles)
    Le menuiser doit aussi s’intéresser et avoir des connaissances sur la règlementation qui a un lien direct avec l’exercice de son métier. Par exemple, les normes de construction en vigueur dans secteur du bois, les règles de sécurité sur les chantiers, les normes d’isolation pour les constructions bois etc.


    V - Procéder à la formalité de création de la vie juridique de l’entreprise de menuiser
     

    SARLU, SAS, EURL, entreprise individuelle, SASU... chaque statut juridique a ses avantages et inconvénients d'un point de vue social et fiscal. Pour faire le bon choix, n'hésitez pas à vous faire aider par un expert. Pour chaque option, évaluez le montant des cotisations et des charges sociales que vous aurez à payer. Anticipez sur l'avenir, prévoyez les situations délicates comme le décès ou la faillite. Si vous prenez des associés, anticipez sur d'éventuelles mésententes. Et si votre conjoint envisage de travailler avec vous, étudiez toutes les options d'un statut spécifique que lui.
    Selon le statut choisi, vous aurez plus ou moins de formalités administratives à accomplir :
    • Rédaction des statuts de l’entreprise
    • Le dépôt de fond du capital social
    • La publication dans un JAL de la constitution de l’entreprise
    • La transmission du dossier de création de l’entreprise au CFE

     

    Après ces étapes, si le dossier est incomplet : les créateurs de l’entreprise reçoivent un courrier précisant les erreurs à corriger ou les documents manquants à joindre. Si le dossier est complet : dans ce cas l’immatriculation de l’entreprise peut débuter. L’entreprise obtienne en quelques jours :
    - Son extrait Kbis
    - Le numéro SIREN
    - Le numéro SIRET
    - Le code APE et NAF
    - le numéro de TVA intracommunautaire


    VI - Adhérer à l’assurance


    La loi impose à toutes les entreprises de menuisiers, de souscrire une garantie de responsabilité décennale. L'assurance décennale protège les professionnels du bâtiment de dommages pouvant survenir dans les dix années suivant la livraison de leur oeuvre. L’assurance décennale couvre le menuisier, en cas de sinistre survenu à la suite de son intervention et qui affecterait la solidité ou l'étanchéité de son oeuvre, ou bien la rendrait impropre à l'usage. Au-delà de la garantie décennale, il existe d’autres types d’assurances menuiserie qui ne sont pas obligatoires, mais qui sont vivement recommandées afin d’améliorer votre protection.


    En somme créer une entreprise de menuiserie, nécessite :
    - de faire une étude de marché
    - de faire un plan d’affaires - de penser au financement
    - de se soumettre à la règlementation en vigueur du secteur
    - de procéder à la formalité de création de la vie juridique de l’entreprise de menuiser
    - d’adhérer à une assurance

    domicilier mon entreprise

    Max Zylberman Max Zylberman

    Max avait pour projet de lancer une startup afin faciliter les démarches administratives
    d’une entreprise particulièrement la domiciliation de l’entreprise.

    Articles similaires